JF Van den Bogaert

 

Présentation 
Né en 1950 dans la région parisienne, et habitant l'Alsace depuis 1981, j’ai été initié au modelage et à la sculpture par Henry MURAIL sculpteur, vers la fin des années 1970. Pratiquant depuis cette époque en parallèle de mon 1er métier d’ingénieur, je me consacre entièrement depuis 2005 à la sculpture.
Les femmes qui m'inspirent, rayonnent d'un bonheur paisible. Mes sculptures mettent en scène des jeunes femmes libres et naturelles, exprimant leur délicatesse et leur spontanéité. Silhouettes élancées et sportives, visages au regard direct, femmes sages ou coquines, joyeuses ou graves… 
Les oeuvres modelées en terre privilégient l’équilibre, tandis que les pièces créées en cire ou plastiline, d’une facture plus nerveuse et spontanée, décrivent des personnages en extension, aériens et dynamiques, sur le thème de la danse et du mouvement.

L’émotion, l’élan de la vie, le trouble du beau, sont les ressorts de mon activité artistique. J’ai l’espoir de partager avec le public le sentiment esthétique et l'allégresse qui m’inspirent.


Techniques et procédés mis en oeuvre
L’œuvre au départ est modelée en terre, plastiline, ou en cire, et je travaille le plus souvent avec des modèles vivants. Pour la réalisation du bronze, cette œuvre initiale, est confiée à un fondeur d’art français ; je participe à la fonderie aux dernières étapes du procédé, qui sont la ciselure et la patine. Cette dernière à dominante chaude est réalisée avec des transparences qui laissent miroiter des reflets de métal. Mes bronzes sont numérotés signés et comportent date et cachet du fondeur ; ils ne dépassent pas 12 exemplaires et à ce titre ont droit au label « bronze original ».






A l'atelier et à la fonderie, ciselure et patine.

 
Le soleil du bronze dans la nuit du moule de "Arabesque" !